montecarlo3.jpg (90590 octets)Elle sera longtemps la voiture préférée des équipages privés . Compétitive et simple à préparer comme à réparer, la Kadett GTE a conquis de nombreuses places d'honneur sur tous les terrains pendant une longue période. En groupe 4 , la Kadett GT/E aurait pu devenir la plus victorieuse des voitures de rallye des années 70, mais elle était souvent insuffisamment préparée et abandonnait rapidement.

La Kadett GT/E de série a été présentée au salon de Francfort 1975. C’était un coupé dédié à une utilisation sportive. Plus petite et légère que l’Ascona A, elle possédait de très bonnes caractéristiques de base.
Après une période de développement, un moteur 16 soupapes fut utilisé en groupe 4. Il était équipé de carburateurs ou d’une injection et développait 225 CV.

En 1975, La kadett GTE fut engagée en groupe 4 pour la première fois au Rallye San Remo. L'usine de Rüsselsheim la confia au tout récent champion d'Europe des rallyes le prometteur Walter Röhrl. Durant cette première sortie les problèmes ne manquèrent pas notamment en matière de freinage et Röhrl n'eut pas l'opportunité de terminer cette épreuve.

rac75.jpg (128181 octets)En novembre 3 Kadett furent engagées au RAC Rally 
[voir la vidéo] avec Walter Rörhl, Anders Kullang et Rauno Aaltonen, mais cette épreuve tourna vite au désastre pour Opel quand les 3 voitures abandonnèrent  sur des problèmes mécaniques.


montecarlo5.jpg (196331 octets)Ce revers fut vite oublié quand en 1976 Walter Rörhl termina 4e au Rallye Monte Carlo, seulement devancé par les pilotes des Lancia Stratos : Munari, Waldegard et Darniche.

 

russelheim.jpg (2796652 octets)Depuis la Kadett GT/E devint extrêmement populaire auprès des pilotes privés, les voitures d’usine en groupe 4 subirent par contre une longue série de défaites. Rörhl, Kullang, et d’autres pilotes Comme Altonenn et Mikkola n’allèrent pas très loin. Pendant au moins 4 ans ils furent accablés par les problèmes. Au début de la saison 1978, le moteur 16 soupapes n’étant plus homologué, les voitures furent d’utilisées en groupe 2 (pour Wambold) et en groupe 1 (pour Kullang) et eurent quelques succès en championnat du monde.

Au palmarès, on relèvera tout de même la quatrième place de Tony Pond au RAC 1975, la quatrième place de Walter Röhrl au Montecarlo 1976, la troisième de Méqépe au Portugal 1976, la deuxième de Danielsson au Rallye de Suède 1977, la troisième de Kullang au Québec 1978 . Tels auront été les points d'orgue de sa carrière en Championnat du monde.

Mais c'est dans les championnats nationaux et européens que l'Opel Kadett GTE marqua les rallyes de sa présence . Au départ de certaines épreuves, il n'était pas rare d'en voir une trentaine sur la liste des engagés, ce qui témoigne, on l'avouera, d'une réelle popularité.

L'Ascona 400 lui succédera en Championnat du monde, et, à un degré moindre, dans le cœur des privés.

 

 

phpMyVisites : logiciel gratuit de mesure d'audience et de statistiques de sites Internet (licence libre GPL, logiciel en php/MySQL) phpMyVisites